Régime méditerranéen

Toute l'actualité scientifique sur les bienfaits du régime crétois

Consommer modérément de l’alcool pour perdre du poids ?

Le titre est aussi provocateur que peuvent l’être les résultats de cette étude.

L’alcool est une source inépuisable de calories. Cependant les études qui associent la consommation d’alcool à la prise de poids manquent de robustesse…

Cette nouvelle étude nous vient des Archives of Internal Medicine, une revue médicale des plus sérieuses !

Elle porte sur près de 20 000 américaines âgées en moyenne de 40 ans, en bonne santé et de corpulence normale (IMC compris entre 18,5 et 25 kg/m²). Après un suivi moyen de 13 ans, les chercheurs ont montré qu’il existe une relation inverse entre consommation d’alcool et prise de poids.

En effet, les auteurs de cette étude ont montré que les femmes consommant modérément de l’alcool ont tendance à prendre moins de poids que celles ne buvant jamais.

Consommation quotidienne d’alcool (g) Risque relatif de passer en surpoids
0 0%
Entre 0 et 5 -4%
Entre 5 et 15 -14%
Entre 15 et 30 -30%
Plus de 30 -27%

Et concernant le risque de devenir obèse :

Consommation quotidienne d’alcool (g) Risque relatif de devenir obèse
0 0%
Entre 0 et 5 -25%
Entre 5 et 15 -57%
Entre 15 et 30 -61%
Plus de 30 -71%

La question se pose alors pour les hommes. Comment se fait-il qu’un homme qui boît de l’alcool tend à prendre du poids ? L’explication la plus probable tient au fait que l’homme mangera en consommant de l’alcool là où la femme aura tendance à remplacer la nourriture par l’alcool, maintenant ainsi constante sa consommation en calories.

Enfin, les auteurs insistent sur le fait qu’il ne faut pas interpréter cette étude en commençant à boire pour garder la ligne. Cette étude ne se focalise que sur un critère qu’est le poids. Elle fait abstraction des conséquences délétères d’une consommation d’alcool.

Source

Alcohol Consumption, Weight Gain, and Risk of Becoming Overweight in Middle-aged and Older Women
Lu Wang, MD, PhD; I-Min Lee, MBBS, ScD; JoAnn E. Manson, MD, DrPH; Julie E. Buring, ScD; Howard D. Sesso, ScD, MPH
Arch Intern Med. 2010;170(5):453-461.

Crédit photo : Marco Veringa

Articles sur le même sujet


Mots clés: , ,

Rédiger un commentaire.